On prend de la hauteur à Londres, Doubaï & Co. 7 Avril 2020 Retour

Des petites pièces qui simplifient la construction des géants de verre

On prend de la hauteur à Londres, Doubaï & Co.

Les gratte-ciel sont des repères marquants dans les métropoles du monde entier. Ils doivent leur éclat et leur légèreté essentiellement à un matériau, le verre. Il crée des panoramas impressionnants et offre un apport de lumière naturelle maximal tout en étant relativement abordable.

Achevée à l'été 2019, la Principal Tower en bordure de Shoreditch, le quartier d'artistes branché de Londres, domine sans conteste, du haut de sa façade vitrée de 162 mètres et de ses 50 étages, la silhouette de la ville de Londres.

Dans cette conception signée Foster + Partners, les étages se superposent, tels d'élégants rubans de façade à l'horizontale qui matérialisent les différents niveaux. Les surfaces vitrées généreuses contribuent ici, elles aussi, pour une large part à l'esthétique en filigrane. Compte tenu des dimensions du bâtiment enveloppé par le mur rideau à haute performance énergétique, chaque détail, jusqu'à l'intercalaire, a fait l'objet d'une attention particulière. En effet : cet élément de construction discret joue justement un rôle de premier plan dans la construction des grandes tours qui font la part belle au vitrage.  Il améliore l'isolation au niveau du bord du vitrage isolant et garantit le parallélisme parfait entre les feuilles de verre.

C'est la raison pour laquelle les concepteurs du projet ont opté pour l'utilisation de l'intercalaire « warm edge » SWISSPACER ULTIMATE lors de la construction des vitrages de la façade. Doté d'un film spécial, étanche au gaz et à la vapeur d'eau, il prévient la fuite du gaz contenu dans l'espace entre les feuilles de verre ou la pénétration la vapeur d'eau dans ce même espace. Les quelque 300 appartements de la Principal Tower disposent eux aussi, grâce à l'intercalaire « warm edge » équipant les vitrages isolants, d'une isolation thermique optimale. La facture énergétique s'en trouve considérablement réduite et le confort dans les pièces de vie amélioré : les courants d'air liés au mouvement ascendant de la masse d'air froid ou la formation de condensation dans les vitres sont ainsi évités efficacement.

Équilibrage de la pression en altitude

La tendance à la multiplication d'immeubles toujours plus hauts, dans toutes les parties du monde, ne se dément pas : l'immeuble actuellement le plus haut du monde, la tour Burj Khalifa avec ses 828 mètres de hauteur à Doubaï, sera dépassée dans quelques mois par la Jeddah Tower, dont la hauteur atteindra 1007 mètres.

Quand des façades vitrées s'élancent ainsi en hauteur, les architectes et constructeurs sont fréquemment confrontés à des défis. Ces défis sont posés également par d'importants écarts de pression atmosphérique et de températures entre le rez-de-chaussée et le sommet de l'immeuble qui entraînent une variation des charges climatiques dans les vitrages isolants. Les vitres se déforment alors, en hauteur principalement vers l'extérieur. Par temps froid, l'effet s'inverse et les vitrages se déforment vers l'intérieur.

Plus les charges climatiques auxquelles un gratte-ciel est soumis varient, plus la façade vitrée de l'immeuble en souffre. Outre ce défaut d'esthétique, les tensions dans le joint périphérique se traduisent par une perte de qualité et le risque de bris de vitrage. Le remplacement de vitrages endommagés est extrêmement compliqué, et par conséquent très coûteux, quand on a affaire à des immeubles de très grande hauteur.

SWISSPACER Air : une solution unique en son genre pour les immeubles de grande hauteur

En réponse à cette problématique, SWISSPACER a développé une solution économique, applicable à l'échelle industrielle. Une petite gaine métallique cylindrique avec membrane intégrée, appelée SWISSPACER Air, est vissée dans les intercalaires entre les feuilles de verre, elle est invisible. Cette pièce permet d'équilibrer progressivement les phénomènes de surpression ou de dépression, et neutralise ainsi les charges climatiques. D'une part, la qualité et la longévité des fenêtres et éléments de façade installés sont garanties. D'autre part, la logistique du processus de construction est simplifiée, car les différences d'altitude entre le site de production et le site d'utilisation ou pendant le transport peuvent générer elles aussi des tensions dans le vitrage isolant et endommager le bord du vitrage. Sur les vitrages isolants équipés du SWISSPACER Air, on a à l'inverse un équilibrage constant de la pression, et les éléments arrivent sur le chantier sans que leur niveau de qualité soit impacté. Et s'il s'agit de tours, dont la construction nécessite un grand nombre d'éléments, l'avantage est d'autant plus décisif.

Les produits SWISSPACER sont mis en œuvre dans de nombreux gratte-ciel du monde entier – que ce soit en façade pour le MoMA de New York, sur la « The Gherkin » à Londres, la Torre del Cristal madrilène ou la Turning Torso à Malmö. Avec le produit SWISSPACER Air, homologué DIBt, s'ouvre sans contraintes un champ de possibilités inédites en termes de conception, de construction et de réalisation des futurs géants vitrés.

 

© Foster + Partners